Gouvernement Valls 2 : un non-évènement

 

Les têtes tombent, l'idéologie demeure !

Les têtes tombent, l’idéologie demeure !

 

Le changement de gouvernement, dernier acte en date de la tragédie que représente la vie politique française, est un enfumage total.

François Hollande et Manuel Valls pensent qu’en coupant régulièrement quelques têtes, les Français croiront au changement. Nous ne sommes pas dupes : ce n’est pas tant une histoire de personnes que de système et d’idéologies dont les ministres ne sont que les pions. L’essentiel de la classe politique actuelle, de la « majorité » à « l’opposition », se nourrit de la même idéologie libérale-libertaire. Majorité, opposition… L’image change, le fond reste le même et la France sombre, inexorablement.

Oui, le fond reste le même, le gouvernement se paye seulement le luxe d’une énième provocation à l’égard des Français en plaçant aux ministères  les plus importants des noms particulièrement controversés dans les mouvements sociaux des deux années précédentes : Vallaud-Belkacem à l’Education Nationale, Taubira toujours à la justice ou Macron (ancien financier et milliardaire – étonnant pour un « ennemi de la finance »). Un mépris des Français qui cache mal l’incapacité de l’exécutif à accepter le débat au sein même de son gouvernement et ne fait que confirmer la dérive totalitaire du système.

Laisser un commentaire